LA RESPONSABILITE SOCIALE DES ENTREPRISES RSE C’EST QUOI ?

L’expression « responsabilité sociétale » est largement utilisée depuis le début des années 1970, mais différents aspects de la responsabilité sociétale étaient déjà pris en charge par des organisations et des pouvoirs publics à travers des actions remontant à la fin du 19e siècle, voire plus tôt.

Dans les premiers temps, la notion de responsabilité sociétale était centrée sur des activités philanthropiques telles que les dons à des œuvres de bienfaisance. Des thèmes comme les relations et conditions de travail et la loyauté des pratiques ont émergé il y a au moins un siècle. D’autres questions comme les droits de l’Homme, l’environnement, la protection des consommateurs, la lutte contre la fraude et la corruption sont venues s’y ajouter à mesure qu’elles ont suscité davantage d’attention.

La multiplicité de définitions de la RSE

Le terme de responsabilité sociale d’entreprise (RSE) est la traduction du terme anglais Corporate Social Responsability (CSR). La RSE est parfois définie comme la transposition du développement durable au monde de l’entreprise. Dans son engagement, celle-ci doit concilier le développement de son activité économique et l’écoute des besoins de la société. Selon Michel Capron et Françoise Quaire Lanoizelée, « la quête du sens de l’activité économique » est au cœur de la conception de la RSE[1].

Même si le mot « entreprise » figure dans le nom même de la RSE, ce concept s’applique en réalité à toute organisation ayant des motivations économiques et/ou sociales : associations professionnelles, institutions, organisations non gouvernementales (ONG), réseaux d’entreprises… Les auteurs s’accordent à dire qu’il n’existe pas de définition précise de ce concept et que les contours de la RSE sont flous. Beaucoup de ces organisations exposent ainsi leur propre définition et la manière dont elles s’approprient ce concept.

Voici quelques exemples à titre d’illustration :

  • [2]: « Le concept de responsabilité sociale des entreprises signifie essentiellement que celles-ci décident de leur propre initiative de contribuer à améliorer la société et rendre plus propre l’environnement […] Cette responsabilité s’exprime vis-à-vis des salariés et, plus généralement, de toutes les parties prenantes qui sont concernées par l’entreprise mais qui peuvent, à leur tour, influer sur sa réussite » ;
  • (réseau d’entreprises leader européen pour la RSE) : « La RSE est l’engagement de l’entreprise à contribuer à un développement économique durable, en travaillant avec ses employés, leur famille, la communauté locale et la société dans son ensemble pour améliorer la qualité de vie »[3]

Selon l’Organisme International de Normalisation (ISO), la Responsabilité Sociétale des Organisations est[5] la responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et sur l’environnement se traduisant par un comportement transparent et éthique qui :

Contribue au développement durable, y compris à la santé et au bien-être de la société ;

Prend en compte les attentes des parties prenantes ;

Respecte les lois en vigueur et est en accord avec les normes internationales de comportement ; Est intégré dans l’ensemble de l’organisation

Est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations.

De ces définitions se dégagent des notions de responsabilité et de solidarité qui, bien que sensiblement différentes, tendent vers des principes d’engagement volontaire des organisations, allant au-delà des obligations purement économiques et des attentes légales.


[1] La responsabilité sociale d’entreprise, Michel Capron & Françoise Quairel-Lanoizelée Collection Repères (2007).

[2] https://journals.openedition.org/rei/295

[3] https://www.unige.ch/gsi/files/4014/0351/6367/RodicRSE.pdf

[4] l’ISO (International Organisation for Standardisation), organisation chargée de définir les standards internationaux qui régissent le commerce des entreprises, s’est également penchée sur la définition de la RSE dans un document publié par le groupe de travail sur la Norme ISO 26000 sur la Responsabilité Sociale des Entreprises.

[5] International Organization for Standardization ISO, Lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale ISO 26000, Novembre 2010,

Publié dans RSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *