IDENTIFIER LES PARTIES PRENANTES

On entend par parties prenantes l’ensemble des interlocuteurs d’une entreprise, tant internes qu’externes, qui constituent l’environnement quotidien des activités du Groupe : patients, employés, actionnaires, fournisseurs, concurrents, communautés locales, autorités, professionnels de santé, etc.

Toutes les parties prenantes d’une organisation n’appartiennent pas à des groupes organisés qui ont pour but de représenter leurs intérêts face à des organisations spécifiques. Il se peut que de nombreuses parties prenantes ne soient pas organisées du tout et que, pour cette raison, elles puissent être négligées ou ignorées. Cette question peut se révéler importante en particulier pour les groupes vulnérables et les générations futures.

Pour identifier des parties prenantes, selon la norme ISO 26000, il convient que l’entreprise se pose les questions suivantes [1]:

  • Envers qui l’organisation a-t-elle des obligations légales ?
  • Qui pourrait être affecté positivement ou négativement par les décisions ou activités de l’organisation ?
  • Qui est susceptible de s’inquiéter des décisions et activités de l’organisation ?
  • Qui peut aider l’organisation à traiter des impacts spécifiques ?
  • Qui peut influer sur la capacité de l’organisation à s’acquitter de ses responsabilités ?
  • Qui serait désavantagé s’il était exclu du dialogue ?
  • Qui, dans la chaîne de valeur, est touché ?

En Annexe n° 2 se trouve une liste d’acteurs proposé par le cabinet AFNOR et répondant à la définition de partie prenante.

Une seconde méthode d’identification consiste, à partir de cette liste, à se poser les questions ci-après :

Questionnaire d’identification des parties prenantes :

QuestionOuiNon
L’acteur a-t-il des attentes vis-à-vis de l’entreprise ?  
L’acteur est-il impacté par l’entreprise ? Ces impacts sur l’acteur sont-ils bénéfiques ou négatifs sur lui ?  
L’acteur impacte-t-il l’entreprise ? L’impact de l’acteur est-il bénéfique ou négatif sur l’entreprise ?  

Si pour l’une au moins des trois questions ci-dessus, la réponse est « OUI », alors l’acteur est une partie prenante de l’entreprise.

Types et Attentes des parties prenantes

Selon la norme ISO 26000, le dialogue avec les parties prenantes peut être utilisé pour : [1]

  • Faciliter l’appréhension par l’organisation des conséquences probables de ses décisions et activités sur des parties prenantes spécifiques ;
  • Déterminer si les déclarations de l’organisation à propos de sa responsabilité sociétale sont perçues comme étant crédibles ;
  • Aider l’organisation à revoir ses performances de façon qu’elle puisse s’améliorer ;
  • Lever les conflits impliquant ses propres intérêts, les intérêts de ses parties prenantes et les attentes de la société en général ;
  • Contribuer à la formation continue par le biais de l’organisation ;
  • Traiter des intérêts opposés, soit entre l’organisation et la partie prenante, soit entre parties prenantes ;
  • Accroître la transparence de ses décisions et activités ;
  • Constituer des partenariats pour atteindre des objectifs mutuellement bénéfiques.

[1] International Organization for Standardization ISO, Lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale ISO 26000, Novembre 2010,


[1] International Organization for Standardization ISO, Lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale ISO 26000, Novembre 2010,

Publié dans RSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *